Souscrivez à notre newsletter

________ Filtres ________

arrow

En commençant cette nouvelle série sur de nouvelles façons d’évaluer les compétences des étudiants, j’ai eu l’occasion de parler avec le Dr Keith Pond, directeur d’EOCCS, la nouvelle accréditation du groupe EFMD.

"Les étudiants sont évalués sur des compétences qui ne correspondent pas à ce dont la plupart des employeurs ont besoin", explique Keith Pond, "et il existe des moyens de changer cela, notamment en modifiant notre façon d'évaluer les étudiants."

"J'essaie la méthode de présentation Pecha Kucha, en avez-vous entendu parler?"

Pecha Kucha est une méthode de présentation japonaise dans laquelle vous devez présenter 20 diapositives en ne dépensant pas plus de 20 secondes par diapositive. En fait, cette méthode est pleine d’occasions d’apprentissage pour les étudiants. Voici comment.

1. Pecha Kucha engage les étudiants dans leur présentation

«Il est évident que les étudiants doivent être concis dans leurs arguments et apprendre par eux-mêmes à communiquer les gens dans un temps limité», explique Keith Pond. La précision et l'efficacité sont d'une grande valeur. Pecha Kucha, plus que toute autre méthode de présentation traditionnelle, engage l’élève dans son projet.

Tout au long de son travail, les étudiants devront comprendre les concepts et les informations qu’ils devront communiquer et répéter plusieurs fois afin d’assurer un flux d’informations clair et éloquent. Ce travail et cette répétition nécessitent un engagement, et l’engagement est le meilleur moyen d’assurer la mémorisation à long terme, autrement dit, l’apprentissage.

2. Facile à noter, facile à communiquer

Donner une note sur des présentations comme celles-ci n'est pas difficile. Les variables sont évidentes. Mieux, inviter les étudiants à évaluer leurs pairs peut être une excellente occasion d’apprendre. En effet, il a été démontré que le peer grading pouvait faciliter l’apprentissage actif.

De plus, il est également très facile pour les étudiants et les professeurs de communiquer entre eux sur les présentations et ce qu’ils en ont compris. C’est donc une excellente occasion d’engager tout le monde à communiquer, à obtenir des commentaires sur des points pratiques.

3. Des compétences pratiques qui les aideront à se développer professionnellement

Enfin, Pecha Kucha est un excellent modèle d’évaluation permettant de tester les compétences les plus nécessaires sur le marché du travail. Savoir communiquer clairement et efficacement est l’une des compétences non techniques les plus demandées aujourd’hui. Aussi, selon le Dr Poonam Madar de l’Université de West London, Pecha Kucha est une méthode d’évaluation, d’apprentissage et de préparation au monde du travail. Un trois en un qui vaut le détour.

Selon Keith Pond, «vous pouvez aborder différents éléments des compétences avec différentes sortes d’évaluations, au lieu de vous attendre à ce que les étudiants de premier cycle sachent exactement comment rédiger un essai. Vous devez les former à travers ces éléments », et c’est ainsi qu’ils acquerront des compétences qui les aideront grandement sur le marché du travail.